Les enfants : des humains à part entière

La pédiatrie sociale en communauté reconnaît aux enfants une place centrale dans l’approche car ils sont des humains à part entière et non des êtres en devenir, comme le disait si bien Janusz Korczakdnas dans les années 1920. Afin d’améliorer leur santé et leur qualité de vie, il va de soi qu’il faut bâtir avec eux des communautés plus fortes, plus justes, solidaires et respectueuses. Il faut donc outiller les enfants, les adultes et les intervenants qui les entourent en utilisant la Convention relative aux droits de l’enfant. Les enfants pourront ainsi être les premiers acteurs de changement dans leur vie et dans leur milieu.

Pour que chaque enfant puisse prendre sa place

La Convention relative aux droits de l’enfant, ratifiée par le Canada en 1991, rassemble les conditions de base pour que tous les enfants puissent avoir le droit de développer leur potentiel et de faire leur place.  Depuis 2006, elle fait partie intégrante du modèle de pédiatrie sociale en communauté, grâce à la persévérance et aux projets d’innovation sociale créés et mis en place par Me Hélène (Sioui) Trudel. Ce modèle implique une collaboration avec le milieu juridique et vient bonifier les actions en facilitant l’accès à la justice.

https://fondationdrjulien.org/wp-content/uploads/2020/10/2.5-e-DSC_2094.jpg
https://fondationdrjulien.org/wp-content/uploads/2020/10/2.5-f-Comit‚-1.jpg

Pourquoi les droits de l’enfant?

Dans les milieux vulnérables, un besoin non satisfait cache souvent un droit bafoué.  Il importe que l’ensemble des droits fondamentaux de l’enfant soit respecté pendant l’évaluation de son état de santé, de l’orientation des services, du suivi du plan d’action et de l’accompagnement de l’enfant.  Pour y arriver, l’enfant doit pouvoir faire entendre sa voix et avoir une place pour participer au processus décisionnel qui le concerne.

Les droits intégrés au cœur du modèle de soins

Depuis, la Convention guide les équipes qui utilisent la médiation et des modes de prévention et de résolution de conflits à l’amiable pour dénouer les impasses et protéger l’enfant. Ce modèle implique une collaboration avec le milieu juridique et vient bonifier les actions en facilitant l’accès à la justice.

Les sept grands principes des droits de l’enfant

1. Les enfants naissent égaux en droit. +-

2. L’intérêt supérieur de l’enfant gouverne les décisions qui le concernent. +-

3. L’enfant participe réellement aux décisions pour jouir de libertés et de droits civils. +-

4. L’enfant grandit dans une famille aimante soutenue par la communauté entière. +-

5. L’enfant naît et grandit en santé. +-

6. L’enfant s’instruit, s’amuse et s’ouvre sur le monde. +-

7. L’enfant est protégé sur tous les plans. +-

Droits de l’enfant en action

La situation des premières nations

Formation communautaire (FER)

Le modèle de pédiatrie sociale en communauté