Toute une équipe en première ligne

La pédiatrie sociale en communauté est une approche de santé holistique basée sur le décloisonnement des disciplines et la cointervention permet la mise en commun d’informations, le partage d’expertises, de recherche et de mise en place de solutions, en étroite collaboration avec l’enfant et sa famille. Le suivi et l’accompagnement s’inscrivent sur la trajectoire de vie de l’enfant, pour son bien-être et sa santé globale. Ainsi, intervenants et spécialistes travaillent en collaboration pour offrir une gamme de soins et services intégrés et personnalisés. Leur objectif: que chaque enfant puisse développer son extraordinaire potentiel.

Qui fait quoi ?

Médecin-pédiatre

Intervenant psychosocial

Avocate-médiatrice

Art-thérapeute et musicothérapeute

Orthopédagogue et orthophoniste

Autres intervenants spécialisés

Éducateurs

Bénévoles

Grands amis

x

Médecin-pédiatre

Rôles

La pédiatre sociale ou le médecin de famille spécialisé en pédiatrie sociale agit comme une chef d’orchestre au sein de l’équipe afin de soigner chez l’enfant, ce qui peut être blessé dans son corps, son cœur et son âme à cause de conditions de vie difficiles. Elle travaille en duo avec un intervenant psychosocial et l’enfant, afin d’établir le diagnostic et le plan d’action.

« On bâtit un lien de confiance et de proximité avec l’enfant et sa famille ; il est écouté, respecté sans jamais être jugé. Pas un jour ne passe sans que je sois émerveillée des grandes forces de cet enfant qui m’ouvre son cœur, afin que je puisse mieux l’accompagner. »

- Dre Gaëlle Vekemans, pédiatre sociale, directrice clinique adjointe

Intervenant psychosocial

Rôles

L’intervenant social, comme par exemple une travailleuse sociale, joue un rôle pivot puisqu’elle permet de compléter l’évaluation médicale par une évaluation psychosociale de l’enfant. Elle coordonne l’accès à une gamme de soins et de services adaptés et intégrés pour mettre en œuvre le plan d’action qui émerge de l’évaluation clinique.

Services psychosociaux et psychoéducatifs : le suivi psychosocial, psychoéducatif et trajectoires de vie

« C’est un privilège de travailler avec les enfants et leurs familles à long terme. Ils nous partagent leur vie, leurs épreuves, et on peut constater leur évolution. Le fait de bâtir des liens solides avec eux est un vrai accomplissement. »

- Sabrina Purcell Lalonde, travailleuse sociale au Centre d'Hochelaga

Avocate-médiatrice

Rôles

L’avocate-médiatrice est formée pour détecter les droits non respectés, pour trouver des solutions concrètes aux problèmes légaux affectant la santé de l’enfant et faciliter l’accès à la justice au besoin. Elle s’assure de la participation réelle de l’enfant au processus afin qu’il comprenne bien ses droits et devienne lui-même un acteur de changement.

Services juridiques : le Cercle de l’enfant, les consultations juridiques et la médiation familiale et civile.

« Mon travail fait entendre la voix des enfants et je m’assure qu’elle sera respectée. J’apprends beaucoup d’eux et ça me ramène aux valeurs authentiques de l’humanité. Un jour, un enfant m’a dit : « c’est cool car tu n’es pas toujours obligée d’être une avocate, t’es comme notre amie. » Il a vu l’humain en moi et son cercle protecteur. »

- Malika Saher, avocate médiatrice à la Fondation Dr Julien

Art-thérapeute et musicothérapeute

Rôles

Dans un environnement thérapeutique et sécuritaire, ils offrent à l’enfant d’autres types de moyens de communication soit à travers la musique ou la création artistique. Ceci lui permet de s’exprimer librement, de gérer ses émotions, de développer sa confiance, et dans le cadre de la pratique collective de la musique, à prendre sa place dans un groupe et à socialiser à travers une création collective.

Ils font partie des Services Thérapies corps-esprit.

« En pédiatrie sociale, on se sert de la musique dans un contexte thérapeutique pour soigner les émotions, les inquiétudes et aider les jeunes à s’échapper de leurs soucis intérieurs. Ne jamais sous-estimer le pouvoir que la musique peut prendre dans la vie d’un enfant. »

- Evie Han, musicothérapeute, Garage à musique

Orthopédagogue et orthophoniste

Rôles

Certains enfants vivent des difficultés scolaires importantes, des troubles d’apprentissage, des troubles liés au langage comme la dyslexie ou autres. Des professionnels tels que les orthopédagogues et les orthophonistes ou les tuteurs spécialisés en éducation développent des programmes d’aide et de tutorat et accompagnent ces jeunes de 5 à 17 ans, en collaboration avec l’école.

« J’ai beaucoup d’admiration lorsqu’un enfant est capable de communiquer avec son ami, de se faire comprendre ou d’offrir son aide. Utiliser la communication pour interagir est une fierté pour moi, car je constate que le jeune arrive à prendre sa place. C’est une belle satisfaction d’avoir pu contribuer à cela. »

- Stéphanie Jobin, Orthophoniste.

Autres intervenants spécialisés

Rôles

En plus du cercle rapproché de l’enfant, on peut retrouver certains services et intervenants spécialisés vers lesquels il est parfois nécessaire de se tourner. Ils répondent de manière plus spécifique à une problématique rencontrée. Ils contribuent de manière constructive aux soins et au développement de l’enfant et travaillent en collaboration avec l’équipe clinique. Au besoin, des corridors de communication sont établis avec les centres hospitaliers, de services sociaux ou autres.

Services spécialisés : pédopsychiatre, neuropsychologie, psychologie

« Je m’épanouis dans mon travail car il m’offre une grande autonomie et me permet d’aider les enfants à 100%. Nous sommes plus que des éducateurs, nous avons une mission de rééducation, d’accompagnement et de suivi spécialisé auprès des enfants qui ont des besoins particuliers. »

- Alexandra Hartman-Maltais éducatrice spécialisée au Garage à musique

Éducateurs

Rôles

Les éducateurs, en tant qu’intervenants, ont un rôle important auprès des enfants. Avec cet accès privilégié de proximité, ils sont là pour les soutenir, les évaluer et s’assurer que les objectifs cliniques soient bien remplis. Ils sont aussi présents afin d’intervenir si les enfants se désorganisent et peuvent jouer un rôle de dépistage.

Services éducatifs : Épic, Camp St-Bernard, Accès scolaire (CDN)

« Mon travail, c’est de permettre aux enfants d’avoir confiance en eux. On est comme des ponts, on les aide à avancer d’une rive à l’autre. On fait partie de leur quotidien et à travers les activités, on les aide à développer leur plein potentiel, à vivre leur enfance. »

- Antoine Charf, éducateur au Centre de Côte-des-Neiges

Bénévoles

Rôles

Les bénévoles sont des alliés précieux car ils font partie de la communauté du cercle protecteur de l’enfant. Ils jouent plusieurs rôles autant comme accompagnateurs auprès des enfants lors des activités, qu’à l’accueil qu’au soutien administratif. Ils peuvent offrir un environnement sécuritaire, un soutien social avec des exemples positifs et permet de renforcer l’estime de soi des enfants.

« J’ai eu envie de redonner en m’impliquant bénévolement avec les jeunes. Devenir le Grand ami d’Isaac permet de faire une différence car cela ajoute une ressource supplémentaire dans sa vie. Tranquillement, la complicité et la confiance se sont développées dans notre relation. C’est très stimulant ! »

- Jacques L’Ecuyer, Grand ami d’Isaac

Grands amis

Rôles

Ce programme de bénévolat structuré est né de la volonté de s’impliquer de manière plus personnelle auprès des jeunes en difficulté. Basés sur le mentorat, des jumelages sont faits selon les intérêts et les valeurs des enfants et des grands amis. Le but est de permettre à l’enfant de développer une relation saine avec un adulte autre que son parent, favoriser le développement des aptitudes sociales et créer une ouverture sur soi et sur le monde.

Services de mentorat / communauté

« L’avantage d’être une Grande amie, c’est d’avoir une relation privilégiée avec un enfant, pouvoir lui transmettre nos passions, nos idées, et semer des graines sans savoir ce qui va pousser. Dans la vie, il faut choisir ses priorités, prendre le temps d’aider autour de soi, et faire une différence sociale auprès des enfants qui en ont réellement besoin. »

- Audrey Hébert avec Gabrielle.

S’impliquer

L’institut PSC

Faire un don