La pédiatrie sociale en communauté : pour la santé de tous les enfants

Développée par le Dr Gilles Julien, la pédiatrie sociale en communauté est une approche de santé globale intégrant à la médecine, la pratique du droit et les sciences sociales, permettant:

  • D’offrir des soins et des services intégrés et personnalisés aux enfants en difficulté âgés de 0 à 18 ans.
  • De dépister, de réduire ou d’éliminer les stress toxiques nuisant à leur développement dans le respect de l’ensemble de leurs droits fondamentaux.
  • De leur redonner ainsi qu’à leur famille, du pouvoir et de l’espoir afin de reprendre le contrôle de leur vie tout en étant accompagnés par leur communauté et les établissements.

Pourquoi la pédiatrie sociale en communauté ?

Au Québec, des milliers d’enfants ne reçoivent ni les soins ni l’accompagnement leur permettant de grandir en santé et de se réaliser à leur plein potentiel. Dans les milieux de vie difficiles, ces manques ont des conséquences graves sur leur développement global et leur santé. Ils peuvent résulter en une augmentation des risques de maladies chroniques à l’âge adulte. La pédiatrie sociale en communauté, axée sur les besoins, intérêts et forces de l’enfant, vient répondre à ces besoins en soignant, en accompagnant et en outillant les enfants et leur famille.

1 sur 4

... enfant issu d'un milieu vulnérable n’est pas prêt à faire son entrée à la maternelle à cinq ans, voire jusqu’à 1 sur 2 dans certains quartiers.
Source : Institut de la statistique du Québec, Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle 2017.

600 mots

... de plus connus par un enfant de 3 ans provenant d'un milieu favorisé comparativement à un enfant issu d'un milieu défavorisé. *

* Observatoire des tout-petits, novembre 2019

58%

.. des familles suivies en pédiatrie sociale en communauté comptent 2 parents sans emploi. *
*Regard mixte sur certaines particularités et retombées de l’approche de la pédiatrie sociale telle qu’implantée au Québec et sur son intégration dans le système actuel des services sociaux et de santé, 2015.

3 ans

... les spécialistes observent déjà à cet âge les effets néfastes du stress toxique et de la morbidité sur la morphologie du cerveau qui apparaît moins développé. * *Altered brain development following global neglect in early childhood, 1997.

4 x plus

… les enfants autochtones dans les réserves sont 4 fois plus susceptibles que les enfants non autochtones de vivre dans les pires conditions sociales et économiques, ce qui influence leur bien-être physique, mental et émotionnel.

Comment soigner et outiller nos enfants pour la vie

La pédiatrie sociale en communauté est basée sur une approche de soins intégrés centrée autour des besoins de l’enfant. Ce modèle de santé globale donne une place centrale à l’enfant, à sa famille et à son réseau social. Des soins et des services sont offerts par une équipe de professionnels et de bénévoles dédiés qui travaillent en complémentarité avec les établissements et la communauté, pour le bien-être et le développement de l’enfant, à l’image d’un grand cercle protecteur et bienveillant.

Quatre pôles

L’enfant, sa famille et son milieu

Médecine

Travail social

Droit

L’enfant, sa famille et les membres de la communauté qui les entourent sont les principaux alliés pour apporter des changements significatifs dans leur vie. Leurs forces sont d’importants leviers : ils contribuent à l’identification des sources de stress et des besoins et participent activement à l’élaboration des solutions et d’un plan d’action personnalisé.

Cette médecine de proximité permet au médecin de diagnostiquer, avec l’apport des intervenants, le développement et la santé globale de l’enfant, tant au niveau neuro-moteur, physique, psychologique, émotionnel que social ou langagier. Cette approche humaine et collaborative permet de s’attarder aux causes des symptômes et de proposer des solutions en misant sur les forces de l’enfant sur les ressources de la famille et de sa communauté

Les intervenants psychosociaux, comme les travailleuses sociales, jouent un rôle pivot puisqu’elles agissent en étroite collaboration avec le médecin. Elles permettent ainsi de compléter l’évaluation médicale en dépistant les stress toxiques et en participant à énoncer des hypothèses pour préciser le diagnostic. Elles enrichissent donc l’évaluation/orientation pour ensuite proposer des pistes de solution concrètes. Elles coordonnent l’accès à une gamme de soins et de services adaptés et intégrés pour mettre en œuvre le plan d’action qui émerge de l’évaluation clinique

L’intégration du droit en pédiatrie sociale facilite l’accès à la justice en lien avec la clinique. L’avocate-médiatrice veille à l’exercice et au respect des droits fondamentaux de l’enfant, tant par de la prévention que par des modes de résolution de différends à l’amiable. Elle fournit également à l’enfant des moyens et des outils pour qu’il s’exprime et s’approprie ses droits et ses responsabilités.

Soins et services spécialisés

Évaluations médicales

Services psychosociaux et psychoéducatifs

Services juridiques

Thérapies corps et esprit

Services spécialisés

Services éducatifs

Services mentorat et communauté

Services externes

Elles sont effectuées par le médecin qui est responsable de l’évaluation de la santé globale de l’enfant, avec la participation de l’enfant et des personnes qui l’entourent. Il collige l’information partagée pour une compréhension collective menant à un plan d’action cohérent. Avec le soutien d’une infirmière clinicienne, il est responsable du suivi médical (rencontre de suivi d’évaluation/orientation, communication avec les médecins spécialistes, prescriptions et suivis informels auprès de l’enfant dans ses différents milieux de vie).

Ils servent à répondre aux besoins de l’enfant tout en travaillant avec les personnes qui l’entourent. Les intervenants spécialisés sont donc responsables pour une variété de services selon les besoins de l’enfant identifiés en évaluation/orientation comme les services de psychothérapie, d’orthopédagogie, etc. Ils se donnent en dyade avec l’éducateur ou le tuteur spécialisé pour stimulation. Le suivi personnalisé qui en résulte comprend des groupes de stimulation, des visites à domicile ou à l’école et des appels réguliers.

Si l’équipe clinique détecte que certains droits de l’enfant sont ignorés ou que ses besoins fondamentaux sont négligés, des services juridiques sont alors offerts à la famille. L’avocat/médiateur spécialisé en pédiatrie sociale favorise l’accès à la justice. Il est responsable du suivi de nature juridique auprès de l’enfant et de sa famille, en les outillant pour qu’ils puissent participer au processus décisionnel qui les concerne, en misant sur les modes de prévention et de résolution de différends à l’amiable.

L’art-thérapie et la musicothérapie répondent aux besoins des enfants en permettant un retour sur soi. Les thérapeutes travaillent avec les enfants pour qu’ils manifestent leurs émotions, comprennent et expriment leurs angoisses. Petit à petit, ces sessions permettent d’entrer en relation et de dédramatiser ces émotions pour tenter de les maîtriser en toute sécurité et confiance.

Certains enfants vivant des problématiques plus complexes ont besoin de services spécialisés comme l’ergothérapie ou l’orthophonie. Ces professionnels permettent d’établir des diagnostics plus précis et facilitent la remise en piste de l’enfant le plus rapidement possible.

Donnés par les intervenants sous la forme d’activités de développement, les services cliniques répondent aux objectifs cliniques. Ils ont aussi pour but de rebâtir l’estime personnelle, de bâtir la confiance en soi chez l’enfant et de développer la relation d’attachement parent-enfant. Ils servent aussi à amener les enfants à s’épanouir en leur faisant vivre des réussites, à les sortir de l’isolement et à les mettre en contact avec des adultes bienveillants.

Des services de mentorat, tels que le programme Grands amis, sont déployés afin de favoriser des relations de soutien, d’échange et d’apprentissage impliquant la présence d’adultes bienveillants dans le quotidien des enfants. Le but est que l’enfant apprenne à développer des relations de confiance avec des adultes signifiants et positifs.

Plusieurs services sont offerts à l’externe afin de combler des besoins spécifiques, grâce aux liens étroits entretenus avec les institutions et les organismes partenaires. Les centres de pédiatrie sociale en communauté développent des partenariats professionnels et travaillent en étroite collaboration avec le milieu pour assurer les soins et le bien-être de l’enfant dans toutes les sphères de sa vie.

Découvrir le modèle

La Fondation

Faire un don

Du 15 novembre au 15 janvier, c'est laGuignolée Dr Julien

Parce que Tous les enfants ont le droit de grandir en santé, faites une différence dans la vie de milliers d’enfants vulnérables.