Le droit des enfants à l’Université de Montréal

Dans une société juste, le droit fondamental des enfants de se développer pleinement est respecté, quel que soit le milieu dans lequel ils naissent et grandissent. À l’Université de Montréal, des cours sur les droits des enfants sont donnés. Pour lancer des débats sur ce sujet propice aux échanges, Me Malika Saher, avocate à la Fondation Dr Julien (FDJ), a initié quelques activités en collaboration avec le professeur Alain Roy. Récemment, ce dernier a invité Denise Bombardier, journaliste/chroniqueuse et Me Malika Saher, afin de débattre sur le droit à la participation des enfants aux enjeux de société devant les étudiants en droit. Mme Bombardier, figure intellectuelle, prônait le droit des enfants « d’être des enfants » alors que Me Saher défendait l’importance du respect et de la mise en œuvre du droit à la participation des enfants dans les enjeux de société. Un débat stimulant sur deux visions différentes qui occupent une place importante dans notre société.

Une semaine plus tard, les étudiants du professeur Alain Roy recevaient le jeune groupe d’experts de la FDJ durant une partie du cours donné sur le droit de l’enfant. La thématique portait sur le droit à la participation des enfants. Ces derniers ont pris soin de construire le cours, et l’ont livré comme de vrais professeurs universitaires ! Leur mot d’ordre ? Parler de l’histoire et du principe de Jordan pour que les adultes « ne commettent plus jamais les erreurs du passé ». En présentant le principe Jordan, les enfants considéraient qu’ils participaient aux apprentissages des étudiants et prouvaient que les enfants, eux aussi, peuvent apprendre bien des choses aux adultes. Les étudiants universitaires ont ovationné le groupe à la fin de leur présentation.
Un grand merci au professeur Alain Roy et ses étudiants pour nous avoir accueillis!

2 IMG_7726 malimalika 3